Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choose your site's language


          Version Française           English Version

Search

On this website



Home page > LPCNO > Seminars > 2013 > Utilisations originales de champ électrique : piégeage de nanoparticules colloïdales, structuration d’hydrogels et conductivité d’un câble auto-régénérant

Utilisations originales de champ électrique : piégeage de nanoparticules colloïdales, structuration d’hydrogels et conductivité d’un câble auto-régénérant

Date : 06/05/2013 à 14:30

Titre : Utilisations originales de champ électrique : piégeage de nanoparticules colloïdales, structuration d’hydrogels et conductivité d’un câble auto-régénérant

Intervenant : Etienne Palleau

Provenance : CEA à Saclay, France

Salle : Salle 218

Résumé: Ce séminaire fait écho à ma candidature au poste de maître de conférence ouvert au LPCNO en septembre 2013. Je profiterai de cette opportunité pour présenter mes activités de thèse et mes travaux développés durant mes stages postdoctoraux à NCSU (USA) et au CEA de Saclay.
Je résumerai dans une première partie mes principaux résultats de thèse sur l’assemblage dirigé de dispersions colloïdales par la technique de nanoxérographie. Cette technique utilise des charges électrostatiques injectées dans un matériau électret (couche mince de PolyMéthylMéthAcrylate de 100 nm d’épaisseur) pour piéger localement les nanoparticules dispersées en solution. Les avancées et performances de la technique seront illustrées.
Les nanoparticules en solution peuvent être également piégées et manipulées précisément et de manière non destructive via des forces optiques. Je décrirai l’approche employée au CEA pour exalter localement le champ électromagnétique à l’aide de dimères de nanotriangles d’or et réaliser ainsi des pinces plasmoniques.
Je détaillerai par ailleurs la nouvelle technique d’ionoprinting que j’ai initiée à NCSU. Cette méthode permet de structurer localement des hydrogels ioniques de type polyacrylate de sodium par complexation d’ions divalents (Cu2+, Ca2+,Zn 2+...) assistée par champ électrique. Cette structuration réversible permet de créer des zones dix fois plus raides que le reste de l’hydrogel. Ce contraste de propriétés mécaniques couplé au fort changement volumique de l’hydrogel induit par la variation de paramètres environnementaux (pH, température, présence de solvant,...) a permis de fabriquer des matériaux à mémoire de forme et autres actuateurs.
J’illustrerai aussi l’intérêt du métal liquide d’indium gallium eutectique (EGaIn) et de ses propriétés pour la réalisation d’électrodes et câbles auto-régénérants.
Enfin je terminerai cet exposé en décrivant mon projet de recherche ainsi que les thématiques que je souhaiterais développer dans l’équipe Nanotech du LPCNO.