Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choisir la langue du site


          Version Française           English Version

Rechercher

Sur ce site



Accueil du site > LPCNO > Équipes > Nanotech > ANR > 2012-2014 : ANR NANOFLEXITOUCH :

2012-2014 : ANR NANOFLEXITOUCH :

Titre du projet : Surfaces tactiles flexibles à base de nanoparticules

Projet soutenu par l’ANR dans le cadre de l’appel à projets ANR P2N

Partenaires du projet :







Contacts :

- LPCNO, Laurence Ressier (coordinatrice du projet) laurence.Ressier@insa-toulouse.fr

- Nanomade Concept, Lionel SONGEON : lionel.songeon@nanomade-concept.com

Faouzy SOILIHI : faouzy.soilihi@nanomade-concept.com ...

- IEMN, Heinrich DIESINGER : heinrich.diesinger@isen.iemn.univ-lille1.fr

RESUME DE LA PROPOSITION DE PROJET :

Les écrans tactiles rigides envahissent notre quotidien, des Smartphones, aux tablettes en passant par les GPS, les lecteurs MP3 ou les appareils photos. Dès 2014, arriveront sur le marché les écrans flexibles. Mais à l’heure actuelle, l’implémentation de la fonctionnalité tactile sur cette nouvelle génération d’écrans constitue un verrou technologique fort, mobilisant de nombreux industriels en raison du marché considérable attendu. En 2010, le Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-Objets (LPCNO) de Toulouse et la PME Toulousaine NANOMADE CONCEPT ont breveté une technologie innovante exploitant les nanotechnologies pour répondre à ce défi. Cette technologie, récompensée par le premier prix dans la catégorie "Innovation et futur" au Concours Inn’Ovations Midi-Pyrénées 2010, consiste à réaliser des surfaces tactiles flexibles, facilement intégrables à des écrans ou autres dispositifs, à partir de matrices de jauges de contrainte résistives à nanoparticules. La fonctionnalité tactile multi-points, sensible à l’intensité de la force d’appui sur ces surfaces est basée sur la variation de la conduction électrique tunnel dans des assemblées localisées de nanoparticules colloïdales métalliques synthétisées par voie chimique. L’objectif du projet NanoFlexiTouch est de développer ces surfaces tactiles flexibles résistives à base de nanoparticules, en totale rupture avec les technologies existantes. Pour mener à bien ce projet très ambitieux et passer de la preuve de concept technologique au démonstrateur fonctionnel, un important travail de recherche et développement est à mener. Le LPCNO à l’interface Physique / Chimie, exploitera son expertise pointue en synthèse chimique de nanoparticules colloïdales et en assemblage dirigé de nanoparticules sur des surfaces pour élaborer les jauges de contrainte à nanoparticules, qui constituent les briques de base de ces surfaces tactiles flexibles. L’Institut d’Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN) de Lille mettra à profit son expérience reconnue en caractérisation électrique par microscopie en champ proche en environnements ultra-vide et basse température, afin de comprendre les mécanismes de conduction électrique dans les assemblées de nanoparticules constituant les zones actives de ces jauges. NANOMADE CONCEPT, épaulée par le LPCNO, réalisera enfin les surfaces tactiles flexibles à partir de matrices de jauges de contrainte à nanoparticules. Elle développera l’interface électronique et informatique du dispositif complet et en assurera la valorisation.