Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choose your site's language


          Version Française           English Version

Search

On this website



Home page > LPCNO > Seminars > 2011 > RMN en phase solide, dynamique moléculaire, metadynamics : approches convergentes pour l’étude de diverses problématiques chimiques

RMN en phase solide, dynamique moléculaire, metadynamics : approches convergentes pour l’étude de diverses problématiques chimiques

Date : 10/06/2011 à 11:00

Titre : RMN en phase solide, dynamique moléculaire, metadynamics : approches convergentes pour l’étude de diverses problématiques chimiques

Intervenant : Jérôme Cuny

Provenance : Computational Sciences/Parrinello - Department of Chemistry and Applied Biochemistry ETH-Zurich

Salle : Salle 131 (1er etage)

Résumé: L’apport des outils de la chimie fondamentale à l’étude des systèmes chimiques en phase liquide, en phase solide ainsi qu’aux interfaces, n’est plus à démontrer. Au cours de cette présentation, nous nous attacherons à montrer comment certains de ces outils peuvent être efficacement couplés à des études expérimentales pour caractériser des composés solides ainsi que des agrégats métalliques et moléculaires. Dans une première partie, nous montrerons comment la caractérisation de matériaux par RMN en phase solide couplée au calcul quantique des paramètres RMN correspondants permet d’accéder à des informations structurales uniques. Les matériaux qui ont été étudiés appartiennent majoritairement à la chimie des clusters de molybdène, et les exemples qui seront présentés porteront sur des systèmes cristallins, des nano-fibres et des nano-particules de silice. Au cours de ces différents travaux, c’est par l’étude du noyaux 95Mo que de nombreuses informations structurales ont pu être obtenues et nous nous attarderons donc sur les avantages et les inconvénients de ce type de caractérisation. Dans une seconde partie, nous présenterons l’étude d’agrégats métalliques et moléculaires par des approches de type dynamique moléculaire telles que la metadynamics et la reconnaissance metadynamics. Parmi les systèmes étudiés par ces méthodes, les travaux réalisés sur des agrégats de molécules d’eau seront présentés. Nous décrirons enfin des approches efficaces permettant la description des effets quantiques nucléaires dans ce type de systèmes.