Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choisir la langue du site


          Version Française           English Version

Rechercher

Sur ce site



Accueil du site > LPCNO > Équipes > Nanostructures et Chimie Organométallique > Présentation de l’équipe Nanostructures et Chimie Organométallique

Présentation de l’équipe Nanostructures et Chimie Organométallique

L’équipe « Nanostructures et Chimie Organométallique » de l’INSA a pour vocation la synthèse et la caractérisation de nanoparticules de compositions, de tailles et de formes variées. L’approche dite « bottom-up » est utilisée pour leur synthèse en solution. Les propriétés physiques de ces nanoparticules sont optimisées pour des applications bien précises, en particulier pour la microélectronique et le biomédical.

Faits marquants
— Conception et synthèse de catalyseurs Ficher-Tropsh fonctionnant grâce à une activation par un champ magnétique haute fréquence permettant d’atteindre la température désirée. A partir des connaissances développées par les physiciens de l’équipe NM sur les propriétés d’échauffement des assemblées de nanoparticules magnétiques nous avons imaginé et conçu des catalyseurs Ficher-Tropsh dont l’activité est déclenchée par un champ magnétique externe (coll. Equipe NM).
— Nouvelle méthode de croissance de nano-objets métalliques en épitaxie sur des substrats élaborés par pulvérisation cathodique. Nous avons développé une voie originale de croissance de nano-objets sur des substrats en combinant chimie organométallique et croissance par des méthodes physiques. Cela nous a permis entre autres de faire croitre des réseaux denses de bâtonnets de cobalt perpendiculairement à une couche mince de platine (coll. Equipe NM) .
— Quantum dots. Une méthode de croissance en phase liquide et à température ambiante de quantum dots Cd3P2/ZnS présentant un rendement quantique supérieur à 50%, a été mise au point suivant une stratégie basée sur le design de précurseurs solubles et hautement réactifs.

Collaborations

Toulouse
— Equipe « Nanomagnétisme » (LPCNO, UMR 5215)
— Equipe « Oncogenèse, Signalisation et Innovation thérapeutique » (INSERM U563)
— Equipe « Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques » (INSERM UMR S825)
— Equipe « Liaisons multiples, basses coordinences, applications » (LHFA, UMR 5069)
— Département « Univers froid » (CESR, UMR 5187)
— Institut de Médecine Moléculaire de Rangueil (INSERM, U858)
— Arnaud Arbouet, Equipe « nanomatériaux » (CEMES, UPR 8011) et Béatrice Chatel, Equipe « femto » (LCAR, UMR 5589)
— Equipe « Hétérochimie Moléculaire, Macromoléculaire et Supramoléculaire. Applications. » (LCC-CNRS, UPR 8241)
— Institut Claudius Régaud (ICR)
— Pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé (CBS)
— RTRS « Recherche et Innovations thérapeutiques en Oncologie »
— Equipe « Transfert-Interfaces-Mélange » (LISBP-INSA, UMR 5504)
— Equipe « Nanomatériaux » (CEMES-CNRS, UPR 8011)
France
— IRAMIS-Laboratoire Léon Brillouin, CEA/CNRS UMR 12, Centre d’Etudes de Saclay
— ITODYS, Université Paris Diderot, UMR CNRS 7086
— LPMTM, Institut Galilée, UPR CNRS 9001, Villetaneuse
— Institut de Recherche et Développement sur l’Energie Photovoltaïque (IRDEP) Unité EDF/CNRS UMR 7471
Étranger
— G. Shafeev, General Physics Institute of the Russian Academy of Sciences, Moscou, Russie
— S. Gordeev, Department of Physics, Bath University, Angleterre
— V. Petkov, Central Michigan University, Department of Physics, Etats-Unis
— U. Banin, Hebrew University of Jerusalem, Israël
— J. Spatz, Max Planck Institute for Metals Research, Stuttgart, Allemagne
— M. Scheer, Institut für Anorganische Chemie, Universität Regensburg, Allemagne