Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choisir la langue du site


          Version Française           English Version

Rechercher

Sur ce site



Accueil du site > LPCNO > Équipes > Nanostructures et Chimie Organométallique > Présentation de l’équipe Nanostructures et Chimie Organométallique

Présentation de l’équipe Nanostructures et Chimie Organométallique

L’équipe « Nanostructures et Chimie Organométallique » de l’INSA a pour vocation la synthèse et la caractérisation de nanoparticules de compositions, de tailles et de formes variées. L’approche dite « bottom-up » est utilisée pour leur synthèse en solution. Les propriétés physiques de ces nanoparticules sont optimisées pour des applications bien précises, en particulier pour la microélectronique et le biomédical.

Faits marquants
— Conception et synthèse de catalyseurs Ficher-Tropsh fonctionnant grâce à une activation par un champ magnétique haute fréquence permettant d’atteindre la température désirée. A partir des connaissances développées par les physiciens de l’équipe NM sur les propriétés d’échauffement des assemblées de nanoparticules magnétiques nous avons imaginé et conçu des catalyseurs Ficher-Tropsh dont l’activité est déclenchée par un champ magnétique externe (coll. Equipe NM).
— Nouvelle méthode de croissance de nano-objets métalliques en épitaxie sur des substrats élaborés par pulvérisation cathodique. Nous avons développé une voie originale de croissance de nano-objets sur des substrats en combinant chimie organométallique et croissance par des méthodes physiques. Cela nous a permis entre autres de faire croitre des réseaux denses de bâtonnets de cobalt perpendiculairement à une couche mince de platine (coll. Equipe NM) .
— Quantum dots. Une méthode de croissance en phase liquide et à température ambiante de quantum dots Cd3P2/ZnS présentant un rendement quantique supérieur à 50%, a été mise au point suivant une stratégie basée sur le design de précurseurs solubles et hautement réactifs.

Collaborations

Toulouse
— CEMES, Team "Nano-Optique et Nanomatériaux pour l’Optique"
— CEMES, UPR 8011, Team "Interférométrie, In situ et Instrumentation pour la Microscopie Electronique"
— CIRIMAT, CNRS-UPS UMR 5085, Team "Revêtements et Traitements de Surface"
— CIRIMAT, UMR 5085, Team "Physiques des Polymères"
— IMRCP, CNRS-UPS, UMR 5623, Team "Interfaces Dynamiques et Assemblages Stimulables"
— LAAS, NanoBio System group
— LCC, UPR 8241 Team "Matériaux moléculaires commutables"
— LCC, UPR 8241 Team "Métaux en biologie et chimie médicinale"
— LCC-CNRS, UPR 8241, Team "Catalyse et Chimie Fine"
— LGC, UMR 5503, Department "Génie des Interfaces et Milieux Divisés" vLHFA – UMR 5069, Team "Chimie Organique et Inorganique des Hétéroéléments"
— LNCMI, Team "Nano-objets et nano-structures semiconductrices"
France — Centre RAPSODEE – Ecole des Mines d’Albi, CNRS, UMR 5302IFP — Energies Nouvelles, Catalysis and Separation Division, Rueil-Malmaison — IPREM-ECP, Université de Pau, CNRS UMR 5254
— IPCM, Université Pierre et Marie Curie Paris, UMR 8232
— IPCMS – Département Surfaces et Interfaces, Université de Strasbourg
— ISCR, Université de Rennes, UMR 6226
— ITODYS, Université Paris Diderot, UMR CNRS 7086
— Laboratoire Léon Brillouin, CEA/CNRS UMR 12, Centre d’Etudes de Saclay
— Laboratoire de Physique des Solides, UMR 8502, Université Paris Sud
— Laboratoire des Sciences des Procédés et des Matériaux, Institut — Galilée, UPR CNRS 9001, Université Paris 13
— Laboratoire de Chimie, ENS Lyon
— Laboratoire PROMES, CNRS UPR8521
International
— R. Arenal, University of Zaragoza, IUI of Nanoscience of Aragon, Spain
— S. Bals, Electron Microscopy for Materials Science, University of Antwerp, Belgium
— A. Ben Ali, L. Ben Tahar, Faculté des Sciences de Bizerte, Tunisia
— M. Grünwald, University of Utah, USA
— O. Gutfleisch, Institut für Materialwissenschaft, TU Darmstadt, Germany
— T. Gutmann / Technische Universität Darmstadt, Germany
— Z. Hens, Department of Inorganic and Physical Chemistry, Ghent University, Belgium
— Z. Jihua, Lanzhou University, China
— V. Y. Lee, University of Tsukuba, Japan
— J. Miller, Chemical Sciences and Engineering Division, Argonne —National Laboratory, Illinois, and School of Chemical Engineering, Purdue University, Indiana, USA
— M. Monge, Departamento de Química, Universidad de La Rioja, Spain
— I. Panagiotopoulos, University of Ioannina, Greece
— W. Parak, Philipps-University of Marburg, Germany and Biofunctional Nanomaterials Unit at CIC biomaGUNE, San Sebastian, Spain
— V. Petkov, Central Michigan University, Department of Physics, USA Ramos-Ortiz, Photonics Department of the Centro de Investigaciones en Óptica, León, Mexico
— M. Scheer, Institut für Anorganische Chemie, University of Regensburg, Germany
— J. Schotter, Molecular Diagnostics Center for Health & Bioresources, Austrian Institute of Technology Gmb, Vienna Austria
— G. Shafeev, General Physics Institute of the Russian Academy of Sciences, Moscow, Russia