Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choisir la langue du site


          Version Française           English Version

Rechercher

Sur ce site



Accueil du site > LPCNO > Équipes > Modélisation Physique et Chimique > Thématiques de recherche > Chimie organométallique des ligands ambiphiles : > Sujet

Sujet

La première famille de dérivés ambiphiles à laquelle nous nous sommes intéressés comporte une phosphine comme site donneur et un borane comme site accepteur avec l’Or comme métal. La synthèse de différents ligands à espaceur rigide a été mise au point et les facteurs contrôlant la structure ouverte / fermée de ces dérivés ont été établis par des études conjointes entre expérimentateurs et théoriciens. La présence d’un site acide de Lewis au sein de ces ligands ambiphiles permet d’envisager des modes de coordination inhabituels qui ont été mis en évidence expérimentalement avec ces ligands phosphines-boranes : mono-coordination du site donneur, double coordination du site donneur sur le métal et du site accepteur sur un ligand X du métal et coordination multiple des sites donneur et accepteur sur le métal. Nous cherchons maintenant à déterminer par nos calculs de modélisation théorique, l’influence précise de la structure des ligands sur le mode de coordination privilégié. La réactivité des complexes de ligands ambiphiles fait également l’objet d’une attention particulière visant à déterminer les modifications induites par la présence d’un acide de Lewis à proximité du centre métallique. Grâce aux études théorique menées, nous cherchons également à faire varier les fragments métalliques (Cuivre, Argent) mis en jeu ainsi que la géométrie et les propriétés stéréo-électroniques des ligands (nature des sites donneur, accepteur ; taille et rigidité de l’espaceur) afin d’étudier l’influence de ces différents paramètres sur la coordination et la réactivité des complexes de ligands ambiphiles et soumettre des amélioration aux expérimentateurs, permettant un gain dans la synthèse de ces ligands économisant sur le temps et les produits utilisé. Dans ces complexes, l’Or à une géometrie plan carré. Ceci indique habituellement un Or d8, pourtant les études de la structure électronique révèlent que l’Or est au degré d’oxydation +I (d10). Ceci a été confirmé par spectroscopie Mössbauer au Japon d’un complexe synthétisé par l’équipe de Didier Bourissou de Toulouse. La compréhension de la configuration électronique de l’Or est à approfondir afin de pouvoir mieux comprendre...... Ces travaux théoriques sont effectué en étroite collaboration avec des expérimentateurs. Ils ont un rôle explicatifs, mais aussi prédictifs. Les analyses théoriques sont très importante pour l’équipe expérimentale. En effet, la synthèse de tels composés est très coûteuse en temps et en moyen. C’est pourquoi il est important pour eux d’avoir un lien avec la théorie afin que nous puissions effectuer des calculs prédictifs quand à la stabilité et l’intérêt de nouveaux ligands, et l’utilisation de nouveau métaux dans leurs complexes.

Collaborations :
D. Bourissou, G. Bouhadir, Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée, (Toulouse, France)
K. Miqueu, Laboratoire de Chimie Théorique et Physico-Chimie Moléculaire, (Pau, France)
Publications :
Sébastien Bontemps, Ghenwa Bouhadir, Weixing Gu, Maxime Mercy,Chun-Hsing Chen, Bruce M. Foxman, Laurent Maron, Oleg V. Ozerov, and Didier Bourissou, “Metallaboratranes Derived from a Triphosphanyl-Borane : Intrinsic C3 Symmetry Supported by a Z-Type Ligand “accepté par Angewandte Chemie
M. Sircoglou, S. Bontemps, M. Mercy, N. Saffon, M. Takahashi, G. Bouhadir, L.Maron, D. Bourissou, Angew. Chem. 2007, 119, 8737-8740 ; Angew. Chem. Int. Ed. 2007, 46, 8583-858