Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets

Institut National des Sciences Appliquées
135 avenue de Rangueil, 31077 TOULOUSE CEDEX 4 - FRANCE
Tél : 00 33 05 61 55 96 45 | Fax : (+33) (0)5 61 55 96 97

Partenaires

CNRS
INSA


Choisir la langue du site


          Version Française           English Version

Rechercher

Sur ce site



Accueil du site > LPCNO > Équipes > Optoélectronique Quantique > Thématiques de recherche > Nouveaux Matériaux Semi-conducteurs pour les télécommunications Optiques, le Spatial et le Photovoltaïque

Nouveaux Matériaux Semi-conducteurs pour les télécommunications Optiques, le Spatial et le Photovoltaïque

Collaborations :
Télécommunications : Alcatel-Thales III-V Lab (Marcoussis) ; France Télécom R&D (Lannion) ; ENST (Paris) ; IEMN (Lille)
Spatial : CNES
Photovoltaïque : ONERA, EDF

Technique : Modélisation par méthode kp, Photoluminescence résolue en temps (ps), photocourant, Mesures de transmission optique

a) Nouveaux Matériaux Semi-conducteurs pour les télécommunications Optiques

Collaborations :
Alcatel-Thales III-V Lab (Marcoussis) ; France Télécom R&D (Lannion) ; ENST (Paris) ; IEMN (Lille)

b) Etude de fiabilité des composants optoélectroniques pour l’industrie spatiale

- Mesures de l’absorption de contaminants pour le projet ChemCam (Collaboration : CNES)

L’objectif scientifique du projet ChemCam est l’analyse in situ des roches à la surface de la planète Mars. Il s’agit de l’envoi sur la planète d’un instrument incluant un laser impulsionnel Nd:YAG de forte puissance, et d’un système d’analyse optique. Notre contribution porte sur l’évaluation de la fiabilité de la partie laser de l’instrument qui inclue les diodes lasers de pompe et le laser de puissance. En particulier, nous devons identifier les contaminants chimiques (utilisés pendant la fabrication pour fixer les différents dispositifs et optiques) qui peuvent absorber la lumière laser.


Schématisation du fonctionnement du dispositif pour le projet CHEMCAM


Enceinte environnemental pour l’étude de l’absorption de polluants optique par irradiation laser.

- Evaluation des effets des radiations cosmiques sur les composants optoélectroniques embarqués sur satellite (Collaboration : ONERA)

Le but de cette étude est l’évaluation par photoluminescence ultra-rapide des effets dûs aux radiations cosmiques sur ces composants. Les composants sont irradiés par électrons ou rayons gamma à différentes doses (afin de simuler les conditions spatiales).


Projet cellules tri-jonctions : Etudes des effets de radiations spatiales analysés par photoluminescence résolue en temps.